www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Haute-Loire

Vous êtes actuellement : Maternelle 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 décembre 2007

Rapport Bentolila...

Le linguiste Alain Bentolila préconise dans un rapport sur l’école maternelle qu’il doit remettre mercredi à Xavier Darcos "un nouveau mot par jour", la "scolarité obligatoire à trois ans" mais déconseillée à deux, ou encore "un pacte entre les parents et la maternelle".

Commandé fin septembre par le ministre, ce rapport, ainsi que les conclusions d’un groupe de travail piloté par la Direction générale de l’enseignement scolaire (Dgesco) et réunissant syndicats et parents d’élèves, doit donner lieu à des mesures "début 2008", selon le ministère.

Pour faire de l’école maternelle "une école à part entière et non une école entièrement à part", le célèbre linguiste préconise dans son rapport en premier lieu "son inscription claire dans le cadre de l’obligation scolaire", aujourd’hui entre 6 et 16 ans. Il s’agit, explique-t-il d’éviter que les parents aient le choix, selon les jours, d’envoyer ou non leurs enfants à l’école.

En revanche, il recommande un "désengagement progressif" de la scolarisation à deux ans, dans laquelle il voit une transformation de l’école maternelle en "garderie".

M. Bentolila souhaite en effet que les apprentissages progressifs de la langue prennent une place plus importante, afin que les enfants arrivent au CP avec "un degré de lucidité" suffisant sur le fonctionnement du langage pour "entrer dans l’écrit", par le biais d’"ateliers spécifiques, obligatoires et quotidiens" sur la communication, les sons, la syntaxe, les "gestes graphiques".

"Apprendre à lire n’est pas apprendre une langue nouvelle : c’est apprendre à coder différemment une langue que l’on connaît déjà", argumente M.  Bentolila.

Il recommande aussi que les enfants écoutent "deux fois par jour" des textes "aussi éloignés que possible de la langue orale familière".

M. Bentolila rappelle que pour bien apprendre à lire, les enfants doivent avoir acquis à la maternelle leur "propre dictionnaire de mots oraux" de 2.500 à 3.000 mots afin de comprendre le sens des mots qu’il apprend à déchiffrer. Il recommande donc d’apprendre "un nouveau mot par jour".

Par ailleurs, parmi ses 15 recommandations, il préconise un "pacte" avec les parents en organisant notamment "des rencontres individuelles obligatoires avec les parents en début d’année et chaque trimestre", ainsi qu’une meilleure "formation" initiale et continue des enseignants, avec un module spécifique de 50 heures "obligatoires".

Il suggère la rédaction de "programmes" de l’école maternelle qui détailleraient "pour chacune des trois années (...) les progressions spécifiques".

PARIS, 19 déc 2007 (AFP)

 

0 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp FSU43 maison des syndicats 4 Rue de la Passerelle 43000 LE PUY EN VELAY .
Ecrire au webmestre
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Haute-Loire, tous droits réservés.