www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Haute-Loire

Vous êtes actuellement : AESH, EVS 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
30 juin 2007

AVS : Texte de l’intervention de G. Ducarouge au Conseil National du19/06/07...

Pour urgente qu’elle soit, la question du devenir des EVS ne peut occulter celle, toute aussi préoccupante, de l’avenir d’autres per­sonnels précaires actuellement présents dans nos écoles (mais sans aucune certitude de s’y retrouver à la rentrée) : les Auxiliaires de Vie Scolaire ...

En Haute-Loire, depuis plusieurs mois, nous avons tissé des liens de confiance avec ces personnels sous contrat d’Assistant d’Educa­tion, contrat dont la durée maximale est de 3 ans, renouvelable dans la limite d’un engagement maximal de 6 ans.

Fondés sur une communauté revendicative (<< pérennisation et « professionnalisation » des AVS, ce qu’elles préfèrent traduire par « création d’un nouveau métier de l’accompagnement scolaire ») et le sentiment partagé que le SNUIPP peut être l’outil qui permet de satisfaire ces revendications, plusieurs d’entre elles ont choisi d’adhérer à notre syndicat.

Mais à ce jour, notamment à la suite de la RIS spécifique que la Section a organisée pour elles, leur sentiment est à l’inquiétude et à l’exaspération.

Inquiétude de ne pouvoir constater que, à la différence des EVS, des engagements ministériels obtenus sous la pres­sion syndicale ont été pris afm de prolonger le dispositif et reconduire les personnels qui le souhaitent dans leur fonction.

Exaspéra­tion de ne pouvoir constater aussi auprès de leur divers interlocuteurs, dont nous-mêmes, une posture qui leur laisse à penser qu’elles sont considérées comme un groupe spécifique et non une composante des précaires.

En conséquence, pour que nous ne décevions pas ces personnels, mieux, pour que nous servions véritablement leurs intérêts d’adhé­rent(e)s du syndicat, j’exprime, au nom de la SD 43 le souhait que :

- 1/ ce dossier soit mis à l’ordre du jour d’une future rencontre avec le Ministre de l’Education Nationale ou ses représentants

- 2/ le SNUIPP, exprimant ainsi son refus d’une globalisation et donc d’une banalisation de la situation des personnels précai­res, porte à tous les niveaux les revendications spécifiques des A VS qui vont au-delà de la formule désormais célèbre « pérennisation et professionnalisation » (laquelle en reste le socle) et intègre :

- les conditions d’affectation

- la participation aux réunions de l’équipe de suivi de scolarisation des enfants handicapés (lien avec la MDPH)

- le remboursement des frais de déplacement

- le salaire.

La réalisation rapide de ces deux actions serait perçue par les A VS comme un signe fort de la volonté du SNUIPP de les défendre, fait dont ne manqueraient pas· de profiter les Sections Départementales qui, comme la notre, se sont lancées avec volontarisme dans cette entreprise.

 

7 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp FSU 4 Rue de la Passerelle 43000 LE PUY EN VELAY .
Ecrire au webmestre
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Haute-Loire, tous droits réservés.