www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Haute-Loire

Vous êtes actuellement : Retraites 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
19 janvier 2018

Des retraités actifs, engagés et toujours très remontés

L’intervention de la commission des retraités au cours du débat général du dernier Conseil national du SNUipp-FSU du 16 et 17 janvier 2018.

’est une bonne chose que de Conseil national en Conseil national, un des animateurs de la commission des retraités partage avec vous leurs réflexions et leurs informations. C’est encore plus important aujourd’hui puisque nous sommes confrontés à une situation sans précédent de mémoire de syndiqués.

Je veux parler des régressions en « marche » concernant le niveau de nos pensions et donc de vos futures pensions.

La plupart des retraités verront leur pouvoir d’achat baisser de 1,7% en fait plus précisément de 1,8% en net avec l’augmentation de 25% de la CSG.

Injustice supplémentaire, pour les couples dont la pension de l’un des membres est inférieure au seuil de 1400€, l’utilisation du revenu de référence du ménage ne l’exonère plus de la retenue. Ces régressions s’accompagnent d’une nouvelle rupture. En effet, compenser par l’impôt (la CSG) des baisses de cotisations sociales constitue une entorse radicale au mode de financement de notre système social. Ponctionner les retraités pour financer cette mesure en faveur des actifs en exonérant le patronat de tout effort est une décision qui ruine, à terme, le concept de solidarité intergénérationnelle, mais aussi celui, socialement égalitaire, de « chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins ».

Ces principes de solidarité et d’égalité sont aussi mis à mal au niveau des complémentaires mutuelles avec la multiplication des offres et des augmentations différenciées selon les niveaux de couvertures santé et l’âge des membres participants. Pour les retraités affiliés à la MGEN, la revalorisation des cotisations (selon la terminologie utilisée par leurs administrateurs) s’applique dès le 1er janvier de 5% à 7,5%. Cela va bien évidemment diminuer encore le niveau de nos pensions.

Je pourrai égrainer et détailler devant vous toutes les hausses qui vont tous nous concerner : gaz (6,9%), forfait hospitalier(2€ de plus), carburants (de 3,84 à 7,6 centimes) sans parler des timbres postaux (5%), assurances automobiles et d’habitation, des frais bancaires (0,25%).

J’insiste surtout sur l’absence prévue au budget de toute augmentation des pensions pour toute l’année 2018 alors que l’inflation dépassera une nouvelle fois les 1%.

Venons-en à l’action : l’ampleur des régressions en cours explique les multiples interventions des retraités dans un cadre très unitaire. Le groupe des neuf auquel nous participons se réunit régulièrement. Après le succès des manifestations de septembre, l’opération carte de vœux au Père Fouettard est en cours. Un très large appel unitaire regroupant toutes les forces syndicales a été lancé pour soutenir l’action des personnels des EPHAD le 30 janvier prochain. Une nouvelle journée d’initiative nationale à la mi-mars devrait se décliner au plan départemental ou régional centrée une nouvelle fois sur le niveau des retraites. Signe que la question des retraités, de leur place dans la société, de leurs conditions de vie, traversent les frontières, la FERPA (Fédération européenne des retraités et personnes âgées) prévoit une journée européenne de mobilisation en juin.

[...]

Pour terminer, permettez-moi d’emprunter aux camarades retraités de la Vienne la belle conclusion de leur dernier édito en référence au 1er de cordée « Macronien » : « Les retraités d’aujourd’hui étaient les actifs d’hier qui ont tiré la cordée de la solidarité à la suite de leurs aînés. Les actifs d’aujourd’hui, qui seront les retraités de demain, doivent veiller à ne pas lâcher la corde ».

Pour le groupe, Deny NONNET

 

6 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp FSU43 maison des syndicats 4 Rue de la Passerelle 43000 LE PUY EN VELAY .
Ecrire au webmestre
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Haute-Loire, tous droits réservés.