www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Haute-Loire

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 février 2017

Affaire Fillon : purement indécent !

Communiqué de la FSU suite aux révélations successives du Canard Enchaîné concernant les rémunérations versées par le candidat Fillon à des membres de sa famille dont la hauteur et la qualité du travail réalisé au service de la République restent à prouver.

Le communiqué de la FSU du 1er février 2017

Au-delà de ce que la Justice dira sur les emplois de madame Fillon, il y a une indécence certaine à n’être pas étonné du niveau des salaires perçus (de l’ordre de 1 million d’€uros bruts).

Et il est pour le moins immoral et insupportable que ceux-là même qui ont à se justifier sur la nature de ces emplois osent donner des leçons :
- travailler plus,
- faire toujours plus d’efforts sur le pouvoir d’achat,
- partir à la retraite toujours plus tard…

C’est honteux alors que les inégalités se creusent et que près de 14 % des français sont en situation de pauvreté dont 1,2 million d’enfants.

Pas surprenant si ces « affaires » détournent toujours un peu plus les citoyens de la politique et du vote. Pendant que nous assistons à ce spectacle lamentable, le débat d’idées ne se mène pas et pourtant des programmes sont bien là.

A droite, nous trouvons pour la Fonction publique
- le retour au principe du non remplacement d’un agent public sur deux partant à la retraite,
- l’augmentation du temps de travail,
- le contrat plutôt que le statut, les salaires au mérite,
- le retour aussi à une École ségrégative repliée sur les seuls prétendus « fondamentaux »
- ...sans compter moins de droits pour toutes et tous qu’impliqueraient la baisse des dépenses publiques, la suppression de l’ISF et la remise en cause de notre système de protection sociale.

Quant au Front National, il continue de cultiver les peurs, la division et la xénophobie.

Face à cela, à gauche, le débat tarde à faire émerger des projets bien identifiés. Alors ne perdons plus de temps, renversons la donne en menant les batailles essentielles pour redonner espoir et offrir de réelles perspectives à toutes et tous.

La FSU compte bien tenir toute sa place dans cette période et le faire aussi dans l’unité syndicale la plus large possible.

L’enrichissement du clan Fillon est une nouvelle provocation adressée au monde du travail

D’après l’édition du Canard Enchaîné du 8 février 2017, Mme Fillon a perçu :
- un salaire net mensuel moyen de 3 677,00 €uros pendant 15 ans,
- 16 000 €uros d’indemnités de départ en 2002 (soit l’équivalent de 5 mois de salaire)
- 29 000 €uros de en 2013 mettant fin à son dernier contrat d’assistante parlementaire.
- 100 000 €uros bruts pour avoir commis deux notes de lecture pour la "Revue des deux mondes"

Quant aux deux enfants Fillon, ils auraient émargé à :
- 26 651,00 €uros bruts pendant 6 mois pour Charles.
- 57 084,00 €uros bruts pendant 15 mois pour Marie. On notera pour la seconde, un écart mensuel brut de l’ordre de 16%. Misogynie, comme cela avait été dénoncé pour Mme Fillon ? Ecart salarial entre homme et femme dans une pure logique libérale ? Selon le Canard Enchaîné, la jeune Fillon, 23 ans à l’époque devait être une "incroyable bête de travail. En janvier 2006, elle entrait à l’Ecole de formation du Barreau (EFB) et entamait en parallèle un stage d’avocate payé 11 035,00 €uros brut par an" tout en assurant " un travail à temps plein d’assistante parlementaire !" De quoi laisser rêveur un professeur stagiaire de l’ESPE qui émarge à 1 316,00 €uros en début de carrière en exerçant deux activités : un demi service d’enseignement tout en poursuivant des études et sa formation.

 

Répondre à cet article

 

37 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp FSU 4 Rue de la Passerelle 43000 LE PUY EN VELAY .
Ecrire au webmestre
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Haute-Loire, tous droits réservés.