www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Haute-Loire

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 novembre 2016

Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) : de légères améliorations mais aussi des mesures inacceptables.

La publication prochaine des décrets statutaires va clore le cycle de discussions pour transposer PPCR aux carrières enseignantes.

Transformation d’une partie de l’indemnitaire en points d’indice, revalorisation des grilles indiciaires, principe d’une cadence d’avancement unique (sauf aux 6ème et 8ème échelons de la classe normale), déroulement de carrière sur au moins deux grades, réduction des écarts dans le déroulement des carrières, création d’un troisième grade, réforme de l’évaluation… Si ces mesures qui entreront en vigueur à partir de 2017 se traduiront par une légère amélioration des rémunérations et des carrières, le SNUipp en dénonce certaines comme inacceptables ou en deçà des attentes :
  Le calendrier étalé jusqu’en 2020, les gains indiciaires faibles, entre 6 et 17 points selon l’échelon, ou l’insuffisante revalorisation du début de carrière, ne permettent pas une revalorisation conséquente et immédiate des rémunérations.
  La "garantie" d’une carrière sur deux grades qui passe par l’accélération des flux alors qu’il faudrait un mécanisme de passage automatique à la hors classe qui devrait concerner prioritairement les enseignant-es proches de la retraite.

  La création d’une classe exceptionnelle réservée à un nombre restreint d’enseignant-es est inacceptable. Le SNUipp-FSU dénonce la logique managériale sous-jacente à la mise en place de cet outil de tri et de divisions et rappelle son mandat unifiant d’avancement au rythme le plus rapide pour tous pour toute la profession.

Sur les nouvelles modalités de l’évaluation professionnelle, la mise en place de l’accompagnement devra, pour être efficiente, s’appuyer sur une offre de formation continue largement abondée et sur une relation de confiance entre l’IEN et les collègues...

Le ministère maintient un rythme d’avancement différencié à deux moments dans la classe normale, pour la temporalité de l’accès à la hors-classe et pour le choix des enseignant-es accédant à la classe exceptionnelle. Lors de ces quatre rendez-vous, le déroulement de carrière reste donc connecté à l’évaluation, ce que le SNUipp-FSU continue de contester.

De plus les modalités de choix des 30% de collègues dits "excellents" lient directement l’avancement au choix des IEN sur des critères dont certains sont bien éloigné du travail en classe. Dans ce nouveau système, le rôle des CAPD est considérablement affaibli et se limite à des recours a posteriori qui n’ont quasiment aucune chance d’aboutir. Suite à l’intervention du SNUipp-FSU le bilan professionnel comme base des rendez-vous carrière a été abandonné et le respect de l’égalité femmes-hommes dans les promotions sera respecté.

Le SNUipp-FSU poursuivra ses interventions pour améliorer les textes d’application de PPCR et pour assurer l’effectivité des revalorisations.

PDF - 91.6 ko
communiqué commun SNUDI 43 - SNUipp 43 - EVALUATION - 28 sept 2016

 

8 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp FSU43 maison des syndicats 4 Rue de la Passerelle 43000 LE PUY EN VELAY .
Ecrire au webmestre
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Haute-Loire, tous droits réservés.