www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Haute-Loire

Vous êtes actuellement : Action 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 novembre 2016

Trop de travail non reconnu amplifions la consigne d’arrêt des APC

Préparations, corrections, appropriation des réformes sans formation, lecture des documents administratifs, rédaction d’un projet, liaison école-familles, travail en équipe, livrets scolaires, programmations de cycle, liaison inter-degrés, réunions d’équipes éducatives hors temps scolaire, rédaction des PPRE, GEVASCO, dossiers SEGPA, demande d’aide au RASED etc…

Voilà une partie ce que vous faites déjà. Les 108 h explosent !

Faire reconnaître cette masse de travail c’est possible…

Le SNUipp-FSU appelle la profession à amplifier la mobilisation pour gagner ensemble la fin des APC et obtenir une redéfinition du temps de travail des enseignants du primaire en vue de sa réduction.

Lancée à la rentrée, la campagne pour « Gagner ensemble la fin des APC » comptabilise aujourd’hui plus de 37 000 engagements. C’est une première victoire pour le SNUipp-FSU qui a réussi à ouvrir le débat dans les salles des maîtres sur la réduction du temps de travail et la reconnaissance du travail invisible.

Chaque enseignant pourra ainsi s’engager individuellement, avec l’un ou l’autre de ses collègues ou avec toute l’équipe.

Notre consigne en pratique...

Faire les 108 heures autrement

Tout d’abord, il ne s’agit pas de boycotter les 108 heures (qui sont des obligations réglementaires de service), mais de se réapproprier les 36 heures des APC pour le reste du travail invisible non comptabilisé.

Ce que vous n’avez pas à faire

Vous n’avez pas à clamer haut et fort que vous ne faites plus les APC. C’est le SNUipp qui en prend la responsabilité, par sa consigne syndicale. Cette consigne est un parapluie, déployé à la fois au niveau départemental et au niveau national. Le DASEN (et par extension les IEN) a été interpellé par le SNUipp43, la Ministre par le SNUipp à Paris. Des négociations sont en cours. Il faut peser sur ces négociations ! Maintenant !! En revanche, n’hésitez pas à nous faire connaître l’état de la mobilisation dans votre école.

Cette consigne vous engage-t-elle ?

Oui, cette consigne engage l’ouverture d’un rapport de force avec l’administration. Plus de 37 000 enseignants se sont engagés à ne plus mettre en place les APC, dont les militants du SNUipp43 !! Nous le faisons pour l’ensemble de la profession. Nous vous invitons, comme nous, à monter au créneau. Il le faut pour que nous gagnions, ensemble !

Les droits des personnels ont tous été gagnés par le rapport de force. Il en sera de même pour la fin des APC. Pour rappel, une action similaire avait fonctionné en 2011-2012 pour le boycott de l’AP (aide personnalisée).

Comment gagner ?

Forcément en suivant la consigne et en convainquant les collègues de le faire également. Si cette consigne est massivement suivie, on gagnera la fin des APC ! Si d’aventure votre IEN vous fait d’amicales pressions... - 1. vous en informez le SNUipp - 2. vous lui répondez que :  vous suivez la consigne syndicale du SNUipp et que vous n’avez pas encore planifié les APC car votre temps est alloué à d’autres tâches (voir tableau en début d’article) ou que l’emploi du temps des APC envoyé en début d’année n’est qu’indicatif.

Vous craignez l’annonce de nos camarades du SE-UNSA qui écrivent et disent qu’ "en s’engageant dans ce boycott, les collègues doivent savoir qu’ils s’exposent aux conséquences habituelles pour service non-fait (retenue sur salaire, avertissement, blâme, CAPD disciplinaire)"

Répondez-leur que ce risque ne s’appliquera que si et seulement si le DASEN rentre dans un logique de vérification des heures effectuées, ou non… Bon courage à lui et à ses IEN...

Un nouveau 4 pages prochainement dans les écoles. Version électronique ici

 

4 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp FSU43 maison des syndicats 4 Rue de la Passerelle 43000 LE PUY EN VELAY .
Ecrire au webmestre
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Haute-Loire, tous droits réservés.