www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Haute-Loire

Vous êtes actuellement : CAPD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 octobre 2015

CTSD du 9 octobre : Des postes oui , la convention non.

Un Comité Technique Spécial Départemental avait lieu aujourd’hui avec comme seul point à l’ordre du jour la présentation de « la convention pour un aménagement durable des territoires ».

Cette convention, en l’état actuel des choses, est une sorte de contrat qui devrait être signé entre le Rectorat et l’association des maires de Haute-Loire. Pour faire court, en échange d’un gel des 17 suppressions de postes prévues (on ne sait pas trop comment) sur les 3 ans à venir , les maires s’engageraient à « établir un réseau scolaire sous la forme de réseaux pédagogiques ».

Si la « proposition » de maintenir le nombre de postes en l’état actuel plutôt que d’en supprimer 17 sur 3 ans peut paraître intéressante, il n’en reste pas moins que cette convention pose un certain nombre de problèmes :

  En établissant un comité de pilotage chargé du « dialogue de gestion » IA/élus, elle met en place un système dérogatoire qui renforce le pouvoir des maires sur la carte scolaire et contourne les instances réglementaire ( le CT et le CDEN) où siègent les représentants des personnels.

  Le « gel » des 17 suppressions de postes qui seraient dues à des prévisions de baisses d’effectifs élèves laisse croire que notre département est à l’équilibre et que la perte de 19,5 élèves devrait automatiquement entraîner la fermeture d’un poste. Ce serait rayer d’un trait de plume toutes les pertes de postes des années précédentes et oublier qu’en 2011 par exemple le département avait fermé 19 postes (dont 10 de RASED) alors que le nombre d’élèves était stable. Nous considérons que ce gel des 17 suppressions de poste n’est pas une monnaie d’échange contre des regroupements d’écoles mais bien le minimum nécessaire pour commencer à reconstituer les RASED,les brigades de remplacement, etc…

  Rien n’est dit sur les écoles privées qui sont pourtant un problème majeur dans « l’aménagement du territoire scolaire ».

  Enfin, si certains RPI déconcentrés peuvent effectivement parfois être favorables à la scolarisation des élèves, il n’en reste pas moins que toute forme de regroupement favorise généralement les fermetures de classes.

En conclusion, puisque le ministère semble avoir les moyens de maintenir les postes en Haute-Loire, tant mieux, mais il n’y a nul besoin d’établir une convention avec les maires pour gérer la carte scolaire, les instances compétentes existent déjà. L’administration ne nous a pas demander notre avis sur ce texte, nous avons cependant voté avec FO un avis commun demandant le retrait de ce projet de convention. Lire la déclaration préalable de la FSU

 

5 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp FSU43 maison des syndicats 4 Rue de la Passerelle 43000 LE PUY EN VELAY .
Ecrire au webmestre
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Haute-Loire, tous droits réservés.