www.snuipp.fr

SNUipp-FSU Haute-Loire

Vous êtes actuellement : Action 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er avril 2015

L’austérité, ça suffit : ripostons ensemble le 9 avril

Investir dans l’éducation n’est pas une dépense, c’est un investissement !

Investir dans l’éducation n’est pas une dépense, c’est un investissement ! Maintenir un système de santé solidaire, demander à chacun de contribuer en fonction de ses revenus afin de venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin, développer des services publics de qualité sur tout le territoire, voilà ce que la République doit être en capacité de faire. En 2015, être moderne c’est être solidaire et accepter de remettre la finance à sa place.

Depuis son élection, le gouvernement Hollande tente de donner un visage humain à une politique dont nous connaissons parfaitement les dégâts : baisse des investissements publics, blocage des salaires des fonctionnaires, suppressions et transferts de postes d’une administration à une autre, désengagement de l’Etat au profit des collectivités locales ou du privé. La vieille recette imposée par Bruxelles afin de soi-disant maîtriser les dépenses publiques. Dans le même temps, les grandes entreprises continuent de licencier tout en faisant des bénéfices et en empochant les aides de l’Etat. Ce n’est pas ce que nous attendons de la République.

L’éducation, censée être la priorité du gouvernement, est malmenée. Là où le SNUipp organise des réunions, passe dans les écoles, va à la rencontre des collègues, partout l’amertume et la colère sont tenaces.

Le SNUipp et la FSU ont pris leurs responsabilités en appelant à la grève le 3 février dernier pour demander le déblocage des salaires et de meilleures conditions de travail. L’enquête menée par le syndicat au 1er trimestre confirme que 75% des collègues estiment que la réforme dite des rythmes scolaires a dégradé leurs conditions de travail. En plus de creuser les inégalités et d’être inefficace. Il est indispensable de tout remettre à plat et de réécrire le décret rythmes.

Serions nous les seuls à accepter des reculs sans mot dire ? A baisser les bras ? Il faut donc poursuivre les mobilisations. Voilà pourquoi nous estimons que la journée de grève du 9 avril prochain est un moment important : lutter aux côtés des autres salariés du public mais aussi de ceux du privé, réunir actifs et retraités pour dénoncer les ravages de l’austérité et ses déclinaisons, voilà qui est porteur d’optimisme.

Continuons tous ensemble, dans nos écoles, jour après jour, à débattre et construire collectivement les réponses syndicales nécessaires.

Tous en grève le 9 avril !

 

10 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp FSU43 maison des syndicats 4 Rue de la Passerelle 43000 LE PUY EN VELAY .
Ecrire au webmestre
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU Haute-Loire, tous droits réservés.